Testez vos
connaissances

Testez vos connaissances
1. Les maladies allergiques sont en constante augmentation, elles sont aujourd'hui au 4ème rang des maladies chroniques.
1. Les maladies allergiques sont en constante augmentation, elles sont aujourd'hui au 4ème rang des maladies chroniques.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère effectivement l’allergie comme étant la 4ème maladie dans le monde, derrière le cancer, les maladies cardiovasculaires et le sida. Selon les dernières estimations de l’OMS, près de 50% de la population souffrira d’une maladie allergique d’ici 2050. 1

2. C’est par la salive que les chats peuvent nous transmettre des allergènes.
2. C’est par la salive que les chats peuvent nous transmettre des allergènes.

L’allergène transmis par les chats est retrouvé principalement dans leur salive. En faisant leur toilette ils déposent de la salive sur leur pelage et peuvent donc provoquer, le plus souvent, des allergies respiratoires (rhinite allergique, crise d’asthme) ou parfois cutanées telles que l’urticaire. 2

3. L’air intérieur de ma maison peut être pollué, et parfois plus que l’air extérieur.
3. L’air intérieur de ma maison peut être pollué, et parfois plus que l’air extérieur.

L’environnement intérieur est plus pollué que l’air extérieur : plus de 2/3 des logements ont une concentration en COV (Composés Organiques Volatiles) plus élevée à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela n’est pas négligeable lorsque l’on sait que nous passons 80% de notre temps dans des espaces clos, privés ou publics. Cette pollution intérieure peut être source d’agressions, en particulier pour le système respiratoire.3

4. L’humidité peut être une source indirecte de pollution.
4. L’humidité peut être une source indirecte de pollution.

L’humidité est une source indirecte de pollution car elle favorise le développement de
moisissures et d’acariens. L’humidité contribue donc pour partie à l’aggravation des symptômes de l’asthme et au développement de réactions allergiques.4

5. Quand je tousse je dois mettre la main devant ma bouche pour éviter de contaminer mes proches.
5. Quand je tousse je dois mettre la main devant ma bouche pour éviter de contaminer mes proches.

Lorsque l’on tousse, il ne faut pas se couvrir le nez et la bouche avec la main. En effet, en procédant de cette manière, les microbes déposés sur la main peuvent être transmis à d’autres personnes, de manière directe (en se serrant la main) ou indirecte (en touchant un objet). Pour limiter les risques de contagion, il est donc recommandé de se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir, un tissu ou bien le pli du coude lorsqu’on tousse ou éternue. Dans tous les cas, pensez surtout à vous laver régulièrement les mains ! 5

6. Les jeunes enfants en bonne santé toussent une centaine de jours par an.
6. Les jeunes enfants en bonne santé toussent une centaine de jours par an.

Si la toux est un symptôme fréquent chez les adultes, elle l’est encore plus chez les enfants. En effet, leur système immunitaire est encore en plein développement et ils sont donc plus sensibles aux infections respiratoires que les adultes. Les jeunes enfants en bonne santé font en général 7 à 10 épisodes d’infection respiratoire pouvant provoquer une toux au cours d’une année. La plupart du temps, cette toux disparait en 10 à 14 jours environ, avec une diminution progressive des symptômes. Cela correspond à une centaine de jours de toux par an. Le pic de fréquence de la toux a lieu vers l’âge de 6 ans. 6

7. Il est important de différencier une toux sèche d’une toux grasse.
7. Il est important de différencier une toux sèche d’une toux grasse.

La toux sèche peut être particulièrement gênante et fatigante, et dans ce cas il est important de la calmer. Selon la cause de cette toux sèche des traitements peuvent être prescrits, comme un antitussif par exemple. A l’inverse, il est très important de respecter le mécanisme de la toux grasse qui correspond en quelque sorte à un mécanisme de « nettoyage » naturel. En revanche, le désencombrement des voies respiratoires peut être favorisé à l’aide de certains médicaments qui vont fluidifier les sécrétions et faciliter leur élimination. 7

8. Le glycérol est un ingrédient naturel recommandé pour soulager la toux sèche.
8. Le glycérol est un ingrédient naturel recommandé pour soulager la toux sèche.

Pour le traitement de la toux aiguë, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise en effet l’utilisation d’une solution adoucissante, comme une préparation à base de glycérol, afin de calmer la toux sèche liée à l’irritation.8

9. L’allergie peut se manifester pour la première fois à l’âge adulte.
9. L’allergie peut se manifester pour la première fois à l’âge adulte.

La plupart du temps l’allergie est liée à des prédispositions génétiques : on appelle cela un terrain « atopique ». En revanche elle ne se déclare pas forcément dès l’enfance et peut survenir à tout âge. 9

Sources :

1.     ASSOCIATION ASTHME & ALLERGIES, « Dossier de Presse JFA », 21.03.2017, [en ligne], disponible sur : https://asthme-allergies.org/images/Dossier-presse-JFA-MARS-2017.pdf
2.    HOPITAL, « Allergies », 07.04.2015, [en ligne], disponible sur : https://www.hopital.fr/Vos-dossiers-sante/Pathologies/Allergies
3.    AIRPARIF, « La qualité de l’air intérieur », [en ligne], disponible sur : https://www.airparif.asso.fr/pollution/air-interieur-generalites
3.    OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L’AIR INTERIEUR, « Comment réduire la pollution de l’air intérieur »
4.    EUROPEAN LUNG FOUNDATION, « La pollution de l’air intérieur et les poumons », [en ligne], disponible sur : https://www.europeanlung.org/assets/files/fr/publications/indoor-air-pollution-fr.pdf
5.    MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE, « Geste 2 : éternuer ou tousser dans le pli de son coude plutôt que dans ses mains », 03.11.17, [en ligne], disponible sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/pour-un-hiver-sans-virus/article/geste-2-eternuer-ou-tousser-dans-le-pli-de-son-coude-plutot-que-dans-ses-mains
5.    AGENCE REGIONALE DE SANTE (ARS), « Les gestes barrières : se couvrir le nez et la bouche quand on tousse », 13.11.2017, [en ligne], disponible sur : https://www.ars.sante.fr/les-gestes-barrieres-se-couvrir-le-nez-et-la-bouche-quand-tousse
6.    Université de Toulouse, Faculté de Médecine, Dossier « Toux chez l’enfant et l’adulte »
6.    AMELI, « Comprendre le mécanisme de la toux », 21.11.2018, [en ligne], disponible sur : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/toux/comprendre-mecanisme-toux
6.    AGENCE NATIONALE DE SECURITE DES MEDICAMENTS ET DES PRODUITS DE SANTE (ANSM), « Nouvelles modalités de prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson (enfant de moins de 2 ans) », 28.10.2010, [en ligne], disponible sur : https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Nouvelles-modalites-de-prise-en-charge-de-la-toux-chez-le-nourrisson-enfant-de-moins-de-2-ans-Point-d-information
7.    Université de Toulouse, Faculté de Médecine, Dossier « Toux chez l’enfant et l’adulte », [en ligne], disponible sur : http://www.medecine.upstlse.fr/DCEM2/module12/Module336_LRD/336_poly_toux.pdf
7.    AMELI, « Comprendre le mécanisme de la toux », 21.11.2018, [en ligne], disponible sur : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/toux/comprendre-mecanisme-toux
7.    AGENCE NATIONALE DE SECURITE DES MEDICAMENTS ET DES PRODUITS DE SANTE (ANSM), « Nouvelles modalités de prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson (enfant de moins de 2 ans) », 28.10.2010, [en ligne], disponible sur : https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Nouvelles-modalites-de-prise-en-charge-de-la-toux-chez-le-nourrisson-enfant-de-moins-de-2-ans-Point-d-information
8.    World Health Organization (WHO), « Cough and cold remedies for the treatment of acute respiratory infections in young children », 2001
9.     ASSOCIATION ASTHME & ALLERGIES, « Dossier de Presse JFA », 21.03.2017, [en ligne], disponible sur : https://asthme-allergies.org/images/Dossier-presse-JFA-MARS-2017.pdf